Panier
Se connecter
Peindre avec Sishi (L'Alsace 16/10/2019)

18 octobre 2019

Pour le début de ce mois d’octobre, l’université populaire de Colmar (ALEP) propose des cours inédits de peinture asiatique et de calligraphie chinoise animés par Sishi Zhu, qui vient d’exposer ses œuvres à la mairie de Colmar.

Originaire de Wuhan en Chine, Sishi Zhu a choisi voici dix ans de s’installer en Alsace, loin des turpitudes de la vie urbaine et industrielle de sa Chine natale.

Au calme à Husseren-Wesserling, la jeune entrepreneuse peint la nature, les paysages, la faune et la flore selon des techniques chinoises traditionnelles proches de l’aquarelle, sur papier de riz ou sur carton. Un art qu’elle partage depuis plusieurs années en donnant des cours de peinture et de calligraphie à l’université populaire de Mulhouse, et en exposant ses œuvres à la mairie de Thann ou, plus récemment, de Colmar.

À partir du mercredi 10 octobre, Sishi donnera également des cours à l’université populaire de Colmar (ALEP). Une occasion rêvée de découvrir l’art de la calligraphie chinoise ou de la peinture asiatique, quel que soit le niveau de l’élève. « A Mulhouse, les cours marchent très bien. Et il n’est pas nécessaire de connaître le chinois pour faire de la calligraphie, car nous l’abordons en tant qu’art, comme la peinture ».

Deux cours distincts, donc, l’autre étant dédié à la peinture et portant sur des sujets comme des oiseaux ou des fleurs selon la méthode dite du Gong Bi (un mélange de techniques) du grand maître Qi Baishi. « Il disait que pour être meilleur en peinture, il faut être entre ressembler et ne pas ressembler. C’est exactement la manière de travailler que j’applique avec mes élèves ». Les plus confirmés pourront même essayer la peinture sur carton, plus délicate encore.

Sishi, qui vend parfois ses peintures au profit d’un orphelinat de Wuhan, peint souvent d’après nature et n’exclut pas de le proposer à ses futurs élèves. « Je peins depuis toujours, dans un style très aérien et dans un esprit asiatique zen et naturel ». Des œuvres qu’elle exposera à Strasbourg en février, lors du prochain nouvel an chinois.

En continuant à naviguer sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

X